top of page

HyFoSy : enfin une alternative à l'hystérosalpingographie !


HyFoSy





L'HyFoSy est une alternative novatrice à l'hystérosalpingographie.

Comme l'hystérosalpingographie, elle permet d’évaluer la perméabilité des trompes et de vérifier également la cavité utérine (myomes, polypes, septums, adhérences, etc.). Elle est prescrite lors d'un bilan de fertilité avant de lancer un parcours PMA.



HyFoSy VS HYSTÉROSALPINGOGRAPHIE


L'Hystérosalpingographie

Elle doit être pratiquée par un radiologue. Elle peut créer des douleurs.

Cet examen consiste à injecter un produit de contraste iodé dans l'utérus.

Des radios sont prises pour vérifier si le produit se répend dans les trompes.

Si le produit ne circule pas : on peut en conclure que la ou les trompes sont obstruées.

S'il passe à travers les trompes : on peut en conclure que ces dernières sont poreuses.


L'HyFoSy

Elle permet d’évaluer la cavité utérine et les trompes avec un produit de contraste sans avoir la nécessite de demander un RDV en centre de radiographie.

Cette nouvelle technique présente des avantages évidents:

  • Elle est plus simple et plus rapide

  • Elle est effectuée lors d'un RDV gynécologique classique

  • Elle est non invasive

  • Elle évite les allergies liées à l'iode


Quelle est le meilleur moment du cycle pour effectuer une HyFoSy ?

Le meilleur moment pour effectuer cet examen est à la fin des règles : avant que l'ovulation ne se produise.


Période idéale pour l'HyFoSy

Une anesthésie est-elle nécessaire ?

L'HyFoSy ne nécessite aucune anesthésie car elle est très bien vécue par les femmes. Chez Girexx nous recommandons uniquement la prise d'un antidouleur léger.


Faut-il être à jeun?

Cela n'est pas nécessaire.


En quoi consiste cet examen ?

La patiente est positionnée comme lors d'un examen gynécologique classique.

Le gynécologue utilise un spéculum pour visualiser le col de l'utérus. Il applique ensuite une solution antiseptique. Un cathéter flexible est ensuite introduit dans le col de l’utérus et le spéculum peut être retiré. Pendant l’échographie transvaginale, le praticien va pouvoir injecter le produit de contraste à l'aide du cathéter. Ce produit va se répendre dans l'utérus et les trompes et être visible à l'échographie.


Nos conseils :

L'HyFoSy peut provoquer une légère gêne dans la région du bas-ventre.

Après la réalisation de cet examen, la patiente peut reprendre le cours de sa journée (travail, sport, conduite, repas).

Nous recommandons aux femmes d'utiliser une protection périodique dans les heures qui suivent l'examen car il est fréquent que le produit soit éliminé par voix vaginale.

De légers saignements indolores peuvent également avoir lieu.


Conseils Girexx après une HyFoSy

78 vues0 commentaire

Comments


bottom of page